Ostéopathie

Histoire

 

L'ostéopathie est une thérapie manuelle née aux Etats-Unis au XIXe siècle. Son fondateur historique, Andrew Taylor Still, aurait guéri un enfant de la dysenterie en 1874 grâce à celle-ci. 

A partir de ce constat, il va rompre avec la médecine traditionnelle et édicter les grands principes de l'ostéopathie. 

Principes

Cette thérapie s'organise autour de plusieurs principes :

* Interrelations des systèmes / Globalité

Un système vivant est composé d'un ensemble complexe de sous-systèmes. Tous ces sous-systèmes sont en interrelation via les systèmes vasculaire, nerveux, lymphatique, endocrinien, etc. Ce qui implique qu'une modification de structure ou de fonction de l'un des sous-systèmes va se répercuter sur tous les autres. Il est impossible de considérer un système sans les autres, l'ostéopathe applique alors une approche globale du patient. 

* Structure - Fonction

" La structure détermine la fonction, la fonction rétroagit sur la structure" 

Un muscle permet au squelette de bouger, c'est la structure qui permet la fonction. Si vous cessez de bouger, le muscle va fondre, s'atrophier. La fonction (ou son absence) rétroagit sur la structure.

* La notion de causalité ou étiopathie

La recherche de la cause est le but premier de l'ostéopathe, dans le but de la supprimer. Entrainant, grâce à la chaîne inversée de cause à effet, la disparition du problème pour lequel la consultation a été sollicitée.

La cause peut être interne au système ou faire parti de son environnement (alimentation, activité, etc.) Une chaîne de cause à effet peut être longue, surtout si elle s'est installée depuis longtemps. Dans ce cas, il se peut que certains effets soient devenus des causes d'autres effets et qu'il faille également intervenir directement dessus. 

* Principe d'auto-guérison 

Le système vivant est capable de mobiliser ses propres ressources pour se guérir. La fièvre ou l'inflammation sont de bons exemples. Ils sont des outils du système pour combattre des attaques extérieures ou réparer ses structures. L'ostéopathe va permettre au corps de mobiliser efficacement cette capacité, il ne guérit pas à proprement parlé !

En supprimant la cause de la dysfonction, le corps peut s'auto-guérir. Enlevez les feuilles qui bouchent une gouttière et l'eau pourra à nouveau s'écouler !

* Loi de l'artère

Toutes les structures du corps ont un besoin vital de sang artériel. L'apport optimal de nutriment est une condition indispensable à la santé.

Indications 

Pourquoi consulter un ostéopathe pour son animal ?

L'ostéopathie développe tout son intérêt dans son utilisation préventive !

Je recommande donc de prévoir un suivi régulier de son animal même si aucuns symptômes ne vous alertent. Ce suivi permet de lever les petits blocages qui surviennent au quotidien et ainsi éviter qu'ils s'installent durablement et induisent des effets irréversibles à long terme. 

Plus précisément, voici quelques exemples de motifs de consultations : 

 

  • douleurs articulaires (arthrose, tendinite, entorse, etc.)

  • troubles de la locomotion (boiterie, difficulté à se lever, sauter, etc.)

  • troubles digestifs (diarrhée, constipation, difficultés, etc.)

  • troubles de la reproduction 

  • suivi de croissance, de gestation

  • difficulté au travail, baisse des performances

  • changement de comportement (apathie, agressivité, etc.)

  • pré / post opératoire

Cette liste n'est pas exhaustive et une prise en charge ostéopathique ne se substitue en aucuns cas à une prise en charge vétérinaire. 

Les contre-indications principales à l'ostéopathie sont les suivantes : 

  • urgence vétérinaire 

  • fièvre / infection 

  • fracture / lésion articulaire (déchirure ligamentaire, etc.)

IMG-20170526-WA0017.jpg